Au nouveau cimetière de la Guillotière. Photo : N.Barriquand/Mediacités.

Cimetières, finances, cours d’école et food trucks au menu du conseil municipal de Lyon

Le dernier de l’année. Ce jeudi 16 décembre, les élus de la ville de Lyon se réuniront pour l’ultime conseil municipal de 2021. À quoi faut-il s’attendre ? Mediacités a consulté les 120 projets de délibération qui seront débattus – dans un souci de transparence et d’accès du public aux documents administratifs, nous les publions ci-dessous. Voici les dossiers qui ont retenu notre attention :
1/ Cimetière : le prix de la perpétuité
Il sera à plusieurs reprises question du commerce de la mort pendant ce conseil municipal. La délibération n°2021/1388 propose ainsi aux élus de revoir à la hausse les tarifs des cimetières de la ville de Lyon. La collectivité cherche à compenser la suppression des taxes funéraires sur les convois d’inhumations ou de crémations, un manque à gagner de 220 000 euros, et ce sont les familles des défunts qui passeront à la caisse.

Les prix des concessions seront augmentés, entre 1 % et 85 % selon la durée, la ville incitant à choisir des concessions courtes (de quinze ou trente ans) dans un contexte de « raréfaction du terrain disponible dans les cimetières ». Concrètement, à partir du 1er janvier 2022, un emplacement de 2 mètres carrés coûtera

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Cet article concerne les promesses :
« Appliquer la réglementation Airbnb (120 jours de location maximum par an) » « Désimperméabiliser les cours d’école »
Voir toutes les promesses

Précédemment dans l'Oeil

Législatives : dans le Grand Lyon, la gauche n’en finit plus de régler ses comptes

Ralliement dans la douleur à Villeurbanne, opposition des communistes à Vénissieux, dissidence socialiste à Vaulx-en-Velin... Dans la métropole de Lyon, les investitures des candidats de la Nouvelle union populaire écologique et sociale créent de nombreux déchirements.

« Nous sommes encore les grands oubliés » : les victimes de l’abbé Ribes dénoncent les « manquements » de l’Église

Les victimes agressées sexuellement, dans leur enfance, par le prêtre-artiste surnommé « le Picasso des églises » réclament réparation et la prise en charge, par l’institution catholique, de leurs soins psychologiques.