Marché public truqué au Puy-en-Velay : l’opposition demande au maire de « se mettre en retrait »

2022-04-Michel Chapuis-Le-Puy-en-Velay-Halle-Marche truque
Le maire Michel Chapuis. Photo : capture d’écran vidéo de la page Facebook de la ville du Puy-en-Velay.

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Nicolas Barriquand

Suite à nos nouvelles révélations sur l’attribution de l’exploitation de la halle du centre-ville, des élus exhortent Michel Chapuis à ne plus conduire les affaires de la commune, au moins provisoirement.

Un coup de tonnerre. Nos premières révélations, le 29 mars, sur les conditions d’attribution de la concession de la halle du marché couvert du Puy-en-Velay avaient fortement ébranlé la majorité du maire Michel Chapuis, un proche de son prédécesseur Laurent Wauquiez. Concomitamment, le Parquet national financier (PNF) ordonnait une vaste perquisition dans les locaux de la mairie et de la communauté d’agglomération, dans le cadre d’une enquête préliminaire pour favoritisme, corruption et trafic d’influence.

La publication, ce 12 avril, toujours dans nos pages, de retranscriptions d’enregistrements versées au dossier judiciaire met la municipalité au pied du mur. Notre article raconte, citations à l’appui, comment ce marché public estimé à 8 millions d'euros de recettes sur dix ans a été biaisé de bout en bout pour défavoriser un candidat, ancien opposant politique.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment