Perfluorés : associations et riverains somment la justice de s’emparer du scandale Arkema

2023-06-Arkema-Pierre-Benite
Au centre, le site Arkema de Pierre-Bénite. Image : Google Earth.

Publié le

Temps de lecture : 3 minutes

Favorite

Par Margaux Farran

À l’initiative de Notre Affaire à tous, une dizaine d’associations et près de 40 habitants de Pierre-Bénite ont déposé un référé pénal environnemental pour forcer l’industriel à réduire drastiquement ses rejets de « polluants éternels ».

Le scandale des perfluorés prend une tournure judiciaire. Ce lundi 5 juin, dix associations ou syndicats et 37 riverains ont annoncé avoir déposé un référé pénal environnemental à l’encontre d’Arkema France. Parmi eux, 16 enfants et des personnes qui souffrent de problèmes de santé, notamment des perturbations endocriniennes, dont un bébé qui a été opéré d’une tumeur à une testicule. L’entreprise visée, implantée dans la vallée de la chimie à Pierre‐Bénite, est accusée d’avoir rejeté dans le Rhône de grandes quantités de PFAS, famille de composants chimiques poly ou perfluorés polluantes.

« La colère des riverains n’a cessé de monter, depuis la diffusion d’une enquête des émissions Vert de Rage et Envoyé Spécial en mai 2022 », rappelle Camille Panisset, référente locale de Notre Affaire à tous, l’association à l’initiative de l’action en justice. Ce premier documentaire révélait des taux anormalement élevés de PFAS, potentiellement nocifs pour la santé, dans l’air, l’eau, le sol, mais aussi le lait maternel. Leur concentration est particulièrement 

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement