Sécurité : guéguerre autour d’une page Facebook

Depuis le début de la campagne municipale, les questions de sécurité sont l’un des points de débat majeur entre les différentes candidates. Création d’une police métropolitaine des transports pour la maire sortante Johanna Rolland ; doublement ou simple augmentation des effectifs de la police municipale pour les candidates LR et LREM, Laurence Garnier et Valérie Oppelt ; mise en avant de sa mission « de prévention, de médiation et de régulation des conflits » pour l’écologiste Julie Laernoes ; méfiance envers la vidéosurveillance et proposition de création d’un corps de médiateur pour Margot Medkour (Nantes en commun)… Dans les tracts, les discours, les programmes, le thème – grand classique des campagnes - s’étale sur tous les supports. Mais aussi sur d’autres, bien moins officiels, cette fois-ci comme le révélait Claire Dubois dans les pages de Ouest-France, le 9 décembre.

Intriguée par la croissance du nombre de membres d’un groupe Facebook nouvellement créé et nommé « La sécurité rose à Nantes » (2 000 membres gagnés en un peu plus d’une semaine, lorsqu’elle écrit l’article, près de 5 500 aujourd’hui 12 décembre), la journaliste s’est demandée qui était derrière cette page compilant les témoignages de femmes, principalement, sur la sécurité vécue ou ressentie. Et, surprise, elle découvre que l’une des deux administratrices de la page n’est autre que Mandy Prima, une militante LR qui gère également la page Facebook de . . .

Il vous reste 27% de cet article à découvrir !
Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d'abonnement.
Ou bien apprenez-en plus sur Mediacités...
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.

Mediacités c'est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 000 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !
Benjamin Peyrel
Co-fondateur de Mediacités et rédacteur en chef de son édition nantaise. Avant de me lancer dans cette aventure, j'ai débuté au quotidien La Croix et suis passé par différentes rédactions (L’Humanité, Le Parisien, etc), avant de rejoindre L’Express et d'écumer préfectures et sous-préfectures pendant dix ans. Je m’intéresse notamment aujourd’hui aux montagnes de données que les collectivités comme les citoyens produisent quotidiennement et aux moyens de les utiliser pour faire avancer l'information.

Précédemment dans l'Oeil

Une liste de droite plutôt “classique” pour la candidate LR à Nantes, Laurence Garnier

La candidate LR à la mairie de Nantes a tenu son premier meeting ce jeudi soir salle Nantes-Erdre. Elle en a profité pour dévoiler la liste des 69 personnes qui composent la liste « Mieux Vivre à Nantes». Une liste censée être à l’image des habitants, mais où les dirigeants et les cadres sont surreprésentés.

A Nantes, la liste Julie Laernoes (EELV) fait la part belle aux “opposants notoires” à Johanna Rolland

Une bonne dose d’encartés EELV (38 %), pas mal « d’ouverture », autrement dit de représentants de la « société civile », et une pincée de partis proches (quatre places pour Génération écologie et le Parti animaliste)… Dans son local de campagne, à vingt mètres d’un hôtel de ville de Nantes « à (re)conquérir », Julie Laernoes, a présenté à son […]