La cathédrale de Nantes / Photo : Creative Commons - Flickr - Daggett.fr

Malgré le déconfinement, la pollution de l’air reste faible à Nantes

Avec le déconfinement, la pollution ferait‐elle son retour à Nantes ? Pas spécialement, si l’on en croit Air Pays de la Loire. Dans son évaluation sur les premiers jours de l’après-confinement publiée le 19 mai, l’agence de surveillance de la qualité de l’air de la région relève un niveau de pollution plutôt bon. Plusieurs facteurs l’expliquent, parmi lesquels une reprise partielle et progressive de l’activité. Si on observe bien une augmentation de la circulation durant la semaine du 11 mai (données Nantes Métropole), celle‐ci demeure en baisse de 20 % par rapport au trafic observé en temps normal. Bref, si l’on reste loin des 70 % de baisse atteints pendant certaines semaines du confinement, le recours au télétravail et les mesures encourageant la pratique du vélo semblent avoir permis de limiter l’impact du déconfinement.

Partiellement, du moins. Car comme souvent en matière de pollution atmosphérique, les conditions météorologiques semblent avoir joué un grand rôle. « Nous avons eu beaucoup de vent pendant cette première semaine, c’est idéal pour la qualité de l’air », constate ainsi Marion Guiter, ingénieure d’études à Air Pays de la Loire. Ce qui a permis de dissiper les particules polluantes. À tel point que sur le boulevard Victor Hugo, la présence de dioxyde d’Azote s’approche de celle relevée en …

Plus que jamais, votre ville a besoin d’un média indépendant.

Mediacités à 1€ pour 3 mois


Précédemment dans l'Oeil

A Rezé, les gauches en fusion avant le second tour des municipales

La guerre des gauches se poursuit dans ce fief socialiste depuis 1959, sur les décombres de la majorité sortante menée par le maire Gérard Allard.

Municipales à Nantes : les écolos de Julie Laernoës s’allient avec Johanna Rolland

Dimanche 31 mai au soir, les adhérents nantais d'Europe Ecologie - Les Verts ont largement voté en faveur d'une fusion de la liste de Julie Laernoës avec celle de la maire (PS) sortante, Johanna Rolland. Et, probablement, mis fin à toute forme de suspens entourant le second tour des élections municipales à Nantes.