Quatrième du premier tour, Valérie Oppelt (LREM) appelle ses trois concurrentes à… l’union

MeetingOppelt
Valérie Oppelt en meeting pour les élections municipales, le 9 décembre à Nantes. /. Photo : Antony Torzec

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Benjamin Peyrel

Largement devancée le 15 mars par Johanna Rolland (PS), Laurence Garnier (LR) et Julie Laernoës (EELV), la candidate En Marche à Nantes leur propose de faire liste unique au second tour. Du « tout en même temps ». Si, si..

Et Valérie Oppelt sortit de son chapeau la grande « union politique locale »… Cette campagne municipale, bousculée par l’épidémie de coronavirus, avait déjà pris un tour étrange, voilà qu’elle vire au surréalisme… Arrivée en quatrième position à l’issue du premier tour (13 % des voix), plus de six points derrière la troisième, Julie Laernoës, la députée et représentante La République en Marche appelle ses trois concurrentes l'ayant devancée (la candidate écolo, donc, mais aussi la maire sortante Johanna Rolland et la tête de liste LR, Laurence Garnier) à constituer avec elle une liste unique en vue du second tour.

« Dans ce moment hors du commun, dans ce moment d’incertitude, dans ce moment où une crise sanitaire annonce une crise sociale et économique, il faut inventer de nouvelles solutions, de nouvelles pratiques et faire de la politique autrement », explique-t-elle, un brin lyrique, dans un texte dont Ouest-France publiait des extraits en fin d’après-midi, quelques minutes avant qu’il ne soit envoyé à l’ensemble des rédactions. Je souhaite rencontrer toutes les candidates têtes de liste aux élections municipales à Nantes, qualifiées pour le second tour. Je veux leur faire une proposition qui fera honneur à notre démocratie et à notre République, poursuit-elle. À la manière d’un gouvernement d’union nationale qui peut apporter des réponses d’exception dans des circonstances jamais connues, je propose une démarche audacieuse : une union politique locale. Sous la bannière d’une liste unique «  . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment