Johanna Rolland, entourée de Fabrice Roussel (à gauche sur la photo) et de Bertrand Affillé (à droite). / Photo : Thibault Dumas

Nantes Métropole : Johanna Rolland et les socialistes gardent le contrôle

Les mots changent mais qu’en sera t-il des actes ? Dans son discours d’investiture, Johanna Rolland, plutôt mieux réélue qu’attendu (72 pour, 22 contre et 5 abstentions), affirme vouloir « tracer le chemin d’une autre Métropole ». « Nos politiques, aussi ambitieuse soient-elles, doivent être à la hauteur des regards de nos concitoyens, affirme la maire de Nantes lors du premier conseil communautaire du mandat, ce vendredi 10 juillet. Il n’y a pas d’un coté une Métropole urbaine et de l’autre rurale. Je crois à l’alliance des territoires, notamment au sein du pôle Nantes-Saint-Nazaire et avec la création d’une conférence des intercommunalités. »      

« Une autre Métropole », d’accord, mais avec les mêmes aux commandes.

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !

Précédemment dans l'Oeil

Quand Lactalis pollue les eaux de Loire-Atlantique

Le média indépendant Disclose publie cette semaine une longue enquête sur les pratiques illégales du géant de l'agroalimentaire basé en Mayenne. Parmi de nombreuses révélations, la pollution causée par deux usines du groupe dans le département, à Bouvron et au Vallet, près de Nantes.

Citad’elles, Johanna Rolland et l’absence de soutien de Marlène Schiappa

Le centre, ouvert il y a un an, a bénéficié d’un soutien indirect - et limité - de l’État, via l’ARS Pays de la Loire. Ce qui crée des divergences d’interprétation politique aujourd’hui. Mediacités s’est procuré la dernière lettre qu’avait adressée la maire de Nantes à la ministre.