Sainte-Pazanne : un nouveau cas de cancer pédiatrique et un appel à Emmanuel Macron

« Il ne se passe pas six mois sans qu’un enfant déclare un cancer autour de chez nous ». Mercredi 16 septembre, le collectif « Stop aux cancers des enfants » révélait un nouveau cas de cancer pédiatrique autour de Sainte-Pazanne, en Loire-Atlantique, celui d'un garçonnet âgé de 4 ans, domicilié à Machecoul, atteint d’une leucémie.

Selon le collectif, constitué en 2019, ce nouveau cas porte à vingt-deux le nombre d’enfants atteints par un cancer à Sainte-Pazanne et dans ses environs depuis 2015. Parmi eux, cinq sont morts. Comme le rapporte l’AFP, l’agence régionale de santé (ARS), qui ne prend pas en compte les mêmes critères d’âge et de lieu, en dénombre pour sa part onze, soit une incidence déjà deux fois supérieure à la moyenne nationale.

Alors que l’inquiétude grandit parmi les familles, le collectif lance un appel à Emmanuel Macron pour obtenir des réponses sur ce phénomène encore inexpliqué. « Est-ce que M. Macron pourrait créer quelque chose pour défendre les enfants malades ? On attend qu'il y ait vraiment une réaction (...), qu'ils  créent une administration, une institution, ils appellent ça comme ils veulent mais quelque chose qui va venir faire de la recherche », a lancé Marie Thibaud, la fondatrice du collectif. Dans un portrait que Mediacités lui avait consacré en juin dernier, cette éducatrice spécialisée et th . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h


Benjamin Peyrel
Co-fondateur de Mediacités et rédacteur en chef de son édition nantaise. Avant de me lancer dans cette aventure, j'ai débuté au quotidien La Croix et suis passé par différentes rédactions (L’Humanité, Le Parisien, etc), avant de rejoindre L’Express et d'écumer préfectures et sous-préfectures pendant dix ans. Je m’intéresse notamment aujourd’hui aux montagnes de données que les collectivités comme les citoyens produisent quotidiennement et aux moyens de les utiliser pour faire avancer l'information.

Précédemment dans l'Oeil

Sur l’Arbre aux hérons, Nantes Métropole avance en silence

Alors qu’on attend des précisions sur le coût du projet, la collectivité présidée par Johanna Rolland vient coup sur coup de publier deux appels d’offre concernant la future attraction des Machines de l’île. Deux marchés qui semblent indiquer que la métropole souhaite contrôler plus étroitement la conception et la réalisation de l’Arbre.

De Rugy file tout droit vers les régionales

Battu dès le premier tour dans la course à la présidence du groupe LREM à l'Assemblée Nationale, l'ancien ministre de l'Environnement peut désormais se consacrer à la campagne pour les élections régionales en Pays de la Loire.