La Cour des comptes égratigne le bilan des métropoles, celle de Nantes comprise

Cour_des_Comptes
L’entrée de la Cour des Comptes, rue Cambon, à Paris./ © CC by TouN

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Benjamin Peyrel

Dans un rapport rendu public mardi 15 décembre, la juridiction financière juge décevant le bilan des métropoles depuis leur création. Toutes ou presque en prennent pour leur grade. Nantes Métropole comprise, épinglée notamment pour la faiblesse de ses mutualisations de personnel.

« Un premier bilan peu convaincant »… L’intitulé du rapport que présentait la Cour des comptes mardi 15 décembre résume, à lui seul, l’appréciation que la plus haute juridiction française porte sur les métropoles françaises. Créées par une série de lois dont la première remonte à 2010, ces 22 collectivités nouvelles – dont celle de Nantes - n’ont, selon elle, pas fait la preuve de leur efficacité. Pour le moment du moins. « S’il est prématuré, à ce stade, de tirer des enseignements définitifs de la mise en place de métropoles (…), il est néanmoins possible de dresser un premier bilan d’étape, dont il ressort que les objectifs fixés par le législateur n’ont été que partiellement atteints », écrivent les magistrats financiers.     

Au fil des quelques 300 pages du document, ils détaillent les limites du développement des métropoles, s’appuyant notamment sur les rapports réalisés par les Chambres régionales des comptes, tel celui récemment publié sur la Métropole de Nantes (lire . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment