Presse locale d’investigation : la Topette fait son trou en Anjou

Topette #2

Publié le

Temps de lecture : < 1

Par Benjamin Peyrel

La deuxième adjointe de Christophe Béchu à Angers, Schneider Electric à Angers ou l'appel aux travailleurs détachés pour le déploiement de la fibre en Maine et Loire... Soit quelques-unes des cibles du numéro 2 de La Topette, un trimestriel d'enquête en Anjou franchement pas miro.

Peut-on à la fois présider le Centre communal d’action sociale (CCAS) d’une métropole et être salariée d’un groupe privé mutualiste travaillant, justement, dans le secteur médico-social ? Cet embarrassant mélange des genres, c’est celui que pratique Christelle Lardeux-Coiffard, la deuxième adjointe au maire d’Angers, Christophe Béchu. Et que révèle La Topette, dans son deuxième numéro, paru en début de semaine.

Outre ce mélange des genres très problématique, le journal « local, populaire

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment