Le rendez-vous Mediacités sur SUN – L’ouverture à la concurrence des TER en Pays de la Loire

Chaque premier mercredi du mois à 18h45, retrouvez les enquêtes de Mediacités sur l’antenne de SUN – le Son unique (93.0 FM à Nantes). Ce mois-ci, au micro de Cécile Rolland, Isabelle Jarjaille décrypte les conséquences de l’ouverture de certaines lignes TER à d’autres compagnies que la SNCF. Une mesure inédite censée améliorer la fréquence et la régularité des trains régionaux mais dont les conséquences pour les usagers, les cheminots et les finances publiques restent encore floues. Un entretien à retrouver en podcast audio et vidéo ci-dessous et sur le site de SUN.

Benjamin Peyrel

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, rendez-vous sur pals.mediacites.fr

Point final.

Benjamin Peyrel
Co-fondateur de Mediacités et rédacteur en chef de son édition nantaise. Avant de me lancer dans cette aventure, j'ai débuté au quotidien La Croix et suis passé par différentes rédactions (L’Humanité, Le Parisien, etc), avant de rejoindre L’Express et d'écumer préfectures et sous-préfectures pendant dix ans. Je m’intéresse notamment aujourd’hui aux montagnes de données que les collectivités comme les citoyens produisent quotidiennement et aux moyens de les utiliser pour faire avancer l'information.

Précédemment dans l'Oeil

Pacte sécurité de Christelle Morançais : le préfet attend l’issue des élections pour se prononcer

Après les révélations de Mediacités sur l'illégalité du « pacte régional de sécurité » voté par la majorité de la présidente (LR) du conseil régional des Pays de la Loire, nous attendions le point de vue des services de l’État. Il a fini par nous parvenir.

Plateforme nantaise de e-commerce : Mediacités dévoile les derniers chiffres. Et ils sont mauvais…

Jeudi dernier, Mediacités révélait l'échec de "ma ville, mon shopping", la plateforme nantaise censée permettre aux commerçants locaux de continuer à vendre durant la crise sanitaire. Cette semaine, nous avons réussi à nous procurer les résultats que la CCI refusait de nous donner. Ils sont pires que prévu.