A terme, la température de Nantes pourrait atteindre celle du Marseille d’aujourd’hui

carte_AURAN_chaleur
Carte établie par l'Auran.

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Favorite

Par Benjamin Peyrel

2,6 degrés de plus à Nantes que dans le reste du département et jusqu'à 7 degrés de plus dans certains secteurs du centre-ville, de l'île de Nantes ou de Nantes Nord. Une étude de l'Auran met en lumière les îlots de chaleur nantais et les risques que le réchauffement climatique fait peser sur la ville.

« Aménager 150 îlots de fraicheur supplémentaire, près de chaque crèche, école, Ehpad, etc… » Les pics de chaleur de ces derniers jours remettent sous le feu de l’actualité l’une des promesses de Johanna Rolland, émise lors de la campagne des dernières municipales. Lundi, le premier adjoint de la maire PS, Bassem Asseh, mettait d’ailleurs en avant sur Twitter les 17 pataugeoires installées de longue date dans les quartiers nantais.

La température nantaise comparable, à terme, à celle de Marseille ou Montpellier
Il en faudra décidément un peu plus pour parvenir à lutter contre les effets du réchauffement climatique. C’est la conclusion à laquelle on parvient à la lecture d’une étude de l’Agence d’urbanisme de la région nantaise (Auran) parue fin juin et consacrée aux îlots de chaleur dans l’agglomération. On y apprend notamment que la température moyenne à Nantes est supérieure de 2,6 degrés à celle du département (+1,4° pour l’ensemble de la métropole).

« Entre 1970 et 2010, les températures moyennes mesurées à la station météorologique de …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Cet article concerne la promesse : 
Voir toutes les promesses de vos élus