Mort de Steve : le commissaire chargé de l’intervention policière mis en examen

Fresque_Steve_Maia_Canico
La fresque en hommage à Steve Maia-Caniço, quai Wilson, à Nantes. / Photo : Creatice Commons – Erwan Corre

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Benjamin Peyrel

Grégoire Chassaing, le commissaire qui dirigeait l'intervention des forces de l'ordre sur le quai de Loire à Nantes la nuit de la mort de Steve Maia Caniço a été mis en examen pour homicide involontaire. La maire de Nantes, Johanna Rolland, et l'ancien préfet Claude d'Harcourt doivent être entendus d'ici la fin du mois de septembre.

La dépêche AFP est tombée mardi, dans la matinée : Grégoire Chassaing, le commissaire divisionnaire chargé du dispositif policier lors de la chute dans la Loire de Steve Maia Caniço à Nantes, le 21 juin 2019, a été mis en examen pour homicide involontaire par le parquet de Rennes, où l’affaire a été dépaysée. Un autre commissaire, Thierry Palermo, directeur départemental de la sécurité publique au moment des faits, a lui été placé sous le statut de témoin assisté à l’issue de son audition lundi par le juge d’instruction chargé du dossier.

Un peu plus de deux ans après la chute mortelle de Steve suite à une violente charge policière, plusieurs autres personnes ont été convoquées par le juge d’instruction. Parmi elles, la maire de Nantes Johanna Rolland, l’ancien adjoint chargé de la sécurité, Gilles Nicolas, mais aussi l’ancien préfet des Pays de la Loire, Claude d’Harcourt. Tous doivent être entendus d’ici à la fin du mois de septembre.
« Un grand soulagement pour la famille »
Mutée depuis à Clermont-Ferrand, Grégoire Chassaing « conteste les motifs et les termes de sa mise en examen », confie son avocat Me Louis Cailliez, mais « ne souhaite faire aucun commentaire sur une instruction en cours ». « C'est un grand soulagement pour la famille et un sentiment de justice dont ils avaient grand besoin depuis deux ans », a réagi de son côté, l'avocate de la famille de Steve, Me Cécile de Oliveira.

Le 17 juin dernier, l’enquête . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment