Carine Bernault bien placée pour devenir présidente de la nouvelle université de Nantes

Carine Bernault, nouvelle presidente de l’Universite de Nantes
Carine Bernault, présidente de l’Université de Nantes. / Photo : Thibault Dumas

Publié le

Temps de lecture : < 1

Par Benjamin Peyrel

Mercredi 24 novembre, la liste menée par l'actuelle présidente de l'université de Nantes est arrivée en tête du scrutin organisé pour désigner les représentants des personnels et étudiants au conseil d'administration du futur établissement regroupant l'université, Centrale, l'école des Beaux-Arts et l'école d'architecture.

C’était l’avant dernière étape de la gestation – longue et mouvementée - de Nantes Université (lire nos précédentes enquêtes), le nouveau géant de l’enseignement supérieur nantais regroupant l’université de Nantes, Centrale, l’école des Beaux-Arts et l’école d’architecture. Les 22, 23 et 24 novembre, les personnels et étudiants des quatre établissements étaient invités – par vote électronique – à élire leurs représentants au sein des différents conseils du futur mastodonte.

Sans surprise, c’est la liste menée par l’actuelle présidente de l’université, Carine Bernault, qui est arrivée en tête d’un scrutin plutôt suivi (taux de participation compris entre 61 % à 83 % selon les collèges à élire et plafonnant à 11% pour les étudiants). Elle remporte dix des 22 sièges mis en jeu, suivie de la liste « Ensemble pour le service public d’enseignement supérieur et de recherche » (six sièges) et de l’Unsa-SNPTES (un siège). Côté étudiants, le regroupement d’associations « Bouge ton campus) obtient quatre siège, le syndicat de droite Uni, un seul.

Le 16 décembre prochain, ce résultat devrait – sauf surprise - permettre à Carine Bernault d’être désignée par le nouveau conseil d’administration comme la première présidente de Nantes université. L’ancienne numéro 2 d’Olivier Laboux aura alors cinq ans pour parachever le travail engagé par son prédécesseur et mettre le nouvel ensemble sur les rails . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment