Pascal Bolo, le tramway et les « indésirables »

Pascal Bolo
Pascal Bolo / Illustration : Jean-Paul Van der Elst

Publié le

Modifié le
Temps de lecture : 3 minutes

Par Benjamin Peyrel

En parlant des "indésirables" qui trainent et trafiquent à la croisée des trams au niveau de la station Commerce, l'adjoint (PS) chargé de la sécurité a déclenché l'une de ces polémiques dont il a le secret.

Le roi nantais de la petite phrase a encore frappé. En 35 ans de vie politique, Pascal Bolo a développé un art consommé de la polémique et de la provocation. Comme Mediacités l’avait raconté dans le long portrait que nous lui avions consacré en 2018, le tonton flingueur de la politique nantaise a toujours eu l’habitude de défourailler à tout va, que ce soit par voie de presse ou, plus récemment, sur les réseaux sociaux. En la matière, il a commencé l’année en beauté.

Dans la soirée du 31 décembre, alors qu’il se trouve à la station de tram Commerce, avec des équipes de la TAN et de la police municipale, l’adjoint (PS) à la maire de Nantes chargé de la sécurité se fend d’un petit tweet, accompagné de deux photos. « Passage à la croisée des trams à Commerce. Les indésirables sont là », écrit-il, sans plus de précision. « Indésirables ». Le mot est lâché et la polémique peut commencer.

Rapidement, les réactions indignées . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment