Avec le label I-Site, Nantes Université obtient 9,3 millions d’euros par an, « à vie »

Nantes-Universite
Nantes Université redécore un bâtiment de la faculté de médecine. Photo : Thibault Dumas

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Thibault Dumas

L’établissement expérimental nantais, né le 1er janvier dernier, vient d’obtenir le label étatique comme l’a annoncé Jean Castex jeudi 10 mars. Un essai transformé, pour Carine Bernault la présidente de Nantes Université.

L’attente commençait à devenir « insupportable » de l’aveu même de la direction de Nantes Université. Jeudi 10 mars, le Premier ministre Jean Castex a finalement annoncé que Nantes Université obtenait « au repêchage » le label I-Site (en même temps que six autres établissements français) plus de deux ans après l’avoir perdu, sur une volte-face de Centrale Nantes.Le jury international présidé par le Suisse Jean-Marc Rapp s’était pourtant réuni dès le 18 février dernier. Sans que sa décision ne fuite depuis. « Le contexte

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment