Le député LREM de Loire-Atlantique, Yannick Haury, accusé d’agressions sexuelles

2022-06-Yannick-Haury-député-Loire-Atlantique
Yannick Haury, en séance à l’Assemblée Nationale. / Image : Capture d’écran Assemblée Nationale.

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : < 1

Par Benjamin Peyrel et Antony Torzec

Candidat à sa réélection dans la 9e circonscription (Pays de Retz), Yannick Haury est accusé par une élue municipale du Pellerin, pour des faits remontant à 2016. Cette dernière a déposé une main courante, tandis que le maire de la commune a émis un signalement auprès du procureur de la République. De son côté, le député nie les faits.

C’est une information révélée par Ouest-France, mercredi 8 juin, et que Mediacités est en mesure de confirmer : le député LREM de la 9e circonscription de Loire-Atlantique, Yannick Haury, est accusé d’agressions sexuelles par une élue municipale du Pellerin.

Troisième adjointe de cette commune de l'ouest de Nantes, Marie-Christine Curaudeau a révélé les faits lors d’une séance du bureau municipal, mercredi 1er juin. Ce que deux participants à la réunion ont confirmé à Mediacités. Elle y a également annoncé avoir déposé le même jour une main courante au commissariat de Nantes.

Les faits remonteraient à 2016 et se seraient produits à plusieurs reprises, lorsque l’élue siégeait au conseil départemental de Loire-Atlantique en binôme avec Yannick Haury. Ancien maire de Saint-Brévin (de 2007 à 2017), ce dernier a été élu député en 2017 sous l’étiquette LREM. Il brigue un nouveau mandat lors des législatives des 12 et 19 juin prochains.

Suite aux déclarations de Marie-Christine Curaudeau (qui n’a pas donné suite aux demandes d’interview de Mediacités), le maire (DVD) du Pellerin, François Brillaud de Laujardière, a émis un signalement auprès du procureur de la République de Nantes, au titre de l’article 40 du Code de procédure pénale. Contacté par Mediacités dans l’après-midi de mercredi, l’élu refusait de donner plus de détails en raison de la proximit . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment