Claude d’Harcourt au service des ambitions de Gérald Darmanin

voeuxprefet
Le préfet des Pays de la Loire, Claude d’Harcourt, lors de ses voeux au monde économique, le 20 janvier. / Photo : Antony Torzec

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Par Benjamin Peyrel

L’ancien préfet de Loire-Atlantique et de la région Pays de la Loire change d’affectation au sein du ministère de l’Intérieur pour devenir conseiller de Gérald Darmanin. Un poste aux contours flous qui intrigue les connaisseurs de la place Beauvau.

Pour Claude d’Harcourt, le passage de 2022 à 2023 s’est avéré plutôt mouvementé. Le 30 novembre dernier, l’ancien préfet des Pays de la Loire et de Loire-Atlantique apprenait que le procureur de la République de Rennes, Philippe Astruc, requérait un non-lieu pour son implication dans la mort de Steve Maia Caniço, noyé dans la Loire le soir de la Fête de la musique 2019. Un peu plus d’un mois plus tard, celui qui avait quitté Nantes pour prendre la tête de la Direction générale des étrangers en France (DGEF), place Beauvau, change

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment