Hôpital de Saint‐Nazaire : la Chambre régionale des comptes appuie sur le bouton d’urgence

Rendue publique ce lundi 8 juillet, une enquête de la Chambre régionale des comptes tire la sonnette d’alarme sur la situation des urgences de l’hôpital de Saint-Nazaire. Un service qui reçoit plus d’une centaine de réclamations de patients par an.

L’accueil du service des urgences de la Cité sanitaire de Saint-Nazaire. Photo Antony Torzec
L'accueil du service des urgences de la Cité sanitaire de Saint-Nazaire. Photo : Antony Torzec

La Chambre régionale des comptes est redoutée par les collectivités locales pour ses rapports, toujours très tatillons, sur les finances de nos mairies, conseil départemental, régional et autres structures publiques. Mais ce que l’on sait moins, c’est que les magistrats financiers réalisent aussi des enquêtes sur l’organisation de services publics. Celle publiée ce lundi 8 juillet pointe les dysfonctionnements au sein du service des urgences de l’hôpital de Saint‐Nazaire. Et ils ne manquent pas ! La cause ? Un problème récurrent, mais toujours pas résolu depuis l’ouverture de la Cité sanitaire : le sous‐dimensionnement du service.

Nous vous offrons l’accès à cet article

Et à toutes nos enquêtes pendant deux jours  !
Oui, on est généreux 😉 Mais pensez aussi à vous abonner  !

En renseignant votre adresse, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Profitez de toutes nos enquêtes

Les informations exclusives de Mediacités sont le fruit du travail de nos rédactions locales. Soutenez un média 100% indépendant avec 0% de publicité !
Je m’abonne pour 69 € par an ou 7,90 € par mois

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Temps de lecture : 2 minutes

Favorite

Par Antony Torzec