Cohen chez Archipel ? ; Une liste des quartiers ; Les dix du PCF ; La promesse de Moudenc ; La droite unie à L’Union


Archipel Citoyen prêt à accueillir Pierre Cohen ?
Maxime Le Texier était présent, mercredi 11 décembre, à la réunion « unitaire » organisée par Pierre Cohen à la salle Osète, à Toulouse. L'occasion de partager une petite confidence avec la cinquantaine de participants : l'élection d'Antoine Maurice à la tête de la liste d'Archipel s'est jouée « à une voix près ». Le fondateur d'Archipel, qui était lui-même candidat, n'a pas précisé qui était le principal concurrent de l'élu écologiste lors du huis-clos qui a procédé à la désignation.

Durant la rencontre, le co-fondateur d'Archipel Citoyen a été interpellé par les partisans de l'ancien maire, qui plaide inlassablement pour une liste unique à gauche face à Moudenc. « Pourquoi nous poussez-vous à faire une troisième liste », demande un ancien du PS qui accuse les « archipellistes » d'avoir écarté les partis. « On n'est pas contre les partis, on en a déjà six avec nous », rétorque Maxime Le Texier, qui laisse une porte-ouverte à Génération-s et aux petites formations restées fidèle à Pierre Cohen. « On a eu des désistements, il faut voir », dit encore Le Texier, qui précise toutefois qu'avec « plus de 70 candidats sur liste d'attente, c'est complexe ». La question devait être à l'ordre du jour de l'assemblée « militante » d'Archipel Citoyen, lundi soir, à Basso Cambo. Pierre Cohen doit, quant à lui, dire mercredi au Florida ce qu'il fera en 2020.


Une liste des « quartiers » en préparation
Deux représentants de « Tous pour Toulouse » figuraient également au premier rang de la réunion unitaire de l'ancien maire socialiste. Les militants de ce collectif ont annoncé depuis un an . . .

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !

Avatar de Stéphane Thepot  et  Bruno Vincens
Correspondant à Toulouse pour la presse nationale (Le Point, Le Monde, L'Express, La Croix) depuis plus de 25 ans, Stéphane a commencé sa carrière dans les radios que l'on disait "libres" et la presse agricole. Il a aussi rédigé un livre-enquête sur les paysans dans l'Aveyron (ateliers Henry Dougier) et un "anti-guide touristique" pour les néo-toulousains (Héliopoles). Diplômé de Sciences-Po Toulouse, il intervient auprès des nouvelles générations d'étudiants qui se destinent au journalisme.

Précédemment dans l'Oeil

Culture : la mairie de Toulouse ferme Mix’Art Myrys

La collectivité vient d'ordonner la fermeture administrative de ce lieu culturel emblématique de Toulouse. Annoncée en février 2019, la mise aux normes tarde à être programmée par le propriétaire... Toulouse Métropole.

La mairie veut expulser les occupants du pavillon Nanta

La mairie de Toulouse est revenue sur sa proposition de signer une convention de relogement avec les associations Abbé Pierre et à Droit au logement.