Selon nos informations, le maire de Cugnaux Alain Chaléon a réuni l’ensemble des membres de sa majorité, lundi 6 janvier. Lors de cette réunion, habituellement organisée pour préparer le prochain conseil municipal, l’édile centriste a demandé aux élus de lui renouveler sa confiance en vue de la campagne électorale. Et cela, dans un contexte agité, suite à nos publications et à la diffusion de tracts anonymes dans la commune.

Hélas pour Chaléon, le résultat a été sans appel : sur les 21 conseillers municipaux de son groupe, 20 ont voté contre. Seul Roger Montlibert, son adjoint à l’urbanisme, lui a apporté son soutien.

Parmi les 20 détracteurs : l’ancien maire de Cugnaux Michel Aujoulat, actuellement premier adjoint au maire et premier vice-président LR de Toulouse Métropole, ainsi qu’Aurélien Andreu-Seigne (Agir), 4e adjoint à Cugnaux et chef de cabinet de Jean-Luc Moudenc à Toulouse Métropole.

D’après nos informations, nos révélations concernant le terrain obtenu à prix modique par l’adjoint à l’urbanisme d’Alain Chaléon, ont ravivé les tensions entre les ailes centristes et LR de la majorité municipale. Par ailleurs, il lui est reproché de ne plus vivre à Cugnaux depuis qu’il a fait l’acquisition d’une propriété à Saint-Martory.*

*Mise à jour du 13 janvier : contrairement à ce que nous avions écrit précédemment, Alain Chaléon n’a pas vendu sa résidence de Cugnaux puisqu’il en était locataire. Il ne réside plus cependant sur la commune à présent.

Si vous souhaitez nous adresser des documents en passant par une plateforme sécurisée et anonymisée, rendez-vous sur pals.mediacites.fr

Point final.

Réagir à l'article

Merci d'entrer votre commentaire !
Merci d'entrer votre nom ici