A Toulouse, les candidats affichent leurs soutiens  

À quelques jours du scrutin, les deux listes toulousaines dégainent leurs listes de soutiens, dans un style bien différent pour chacune d'entre elles. Vendredi dernier, Jean-Luc Moudenc et ses colistiers ont pu apprécier « l’appel des 150 », une liste de 156 personnalités soutenant l’équipe du maire sortant, parmi lesquelles beaucoup de noms liés au Stade Toulousain (Maxime Médard, Vincent Clerc, Guy Novès, René Bouscatel, William Servat…), le vice-champion olympique de boxe Sofiane Oumiha, le restaurateur étoilé Pierre Lambinon, le patron de plusieurs établissements festifs Arnaud Chérubin, l’avocat Simon Cohen et des chefs d'entreprises. La réponse ne s'est pas faite attendre.

Dès lundi 22 juin, c’est une liste de « plus de 1000 » soutiens qu’a affichée Archipel Citoyen. Parmi eux, des infirmières, des médecins, des ingénieurs, des enseignants, des artistes, des commerçants, des chefs d’entreprises, des ouvriers, des artisans, des retraités, des étudiants… « Contrairement au comité de soutien lancé par M. Moudenc, ce ne sont pas les "notables de la ville" - quasiment que des hommes d'ailleurs - (et surtout les amis de Monsieur le Maire qui le soutiennent à chaque élection) mais les personnalités du quotidien et elles/ils n'ont rien à leur envier ! », souligne la liste menée par Antoine Maurice.

De fait, les 156 fans de Moudenc ne comptent qu'une quinzaine de femmes dans leurs rangs. La parité est bien plus respectée parmi les soutiens d'Archipel Citoyen, qui comptent aussi quelques célébrités, comme Mustapha Amokrane et Magyd Cherfi (du groupe Zebda et des Motivés), les avocats Christian Etelin . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Armelle Parion
Armelle Parion collabore avec Mediacités Toulouse depuis octobre 2018, enthousiaste d’avoir trouvé un média qui fait la part belle aux enquêtes. Correspondante pendant neuf ans pour le Parisien-Aujourd’hui en France, elle a aussi travaillé pour la radio (Radio France, Radio Solidaire) ainsi que des supports économiques (Touléco) et culturels (Lettre du spectacle).

Précédemment dans l'Oeil

Actions en justice : la mairie de Toulouse manque à son devoir de transparence

Quand une commune est impliquée dans une procédure judiciaire, elle doit le rendre public. À Toulouse, la mairie n’a pas respecté cette obligation réglementaire dans au moins 30 cas.

Le retour de Sandrine Mörch au journalisme fait des vagues à France Télévisions

Une phrase malheureuse de l'ex-députée de Haute-Garonne a provoqué l'ire du syndicat national des journalistes de la chaine publique que compte réintégrer Sandrine Mörch.