A Toulouse, les candidats affichent leurs soutiens  

À quelques jours du scrutin, les deux listes toulousaines dégainent leurs listes de soutiens, dans un style bien différent pour chacune d'entre elles. Vendredi dernier, Jean-Luc Moudenc et ses colistiers ont pu apprécier « l’appel des 150 », une liste de 156 personnalités soutenant l’équipe du maire sortant, parmi lesquelles beaucoup de noms liés au Stade Toulousain (Maxime Médard, Vincent Clerc, Guy Novès, René Bouscatel, William Servat…), le vice-champion olympique de boxe Sofiane Oumiha, le restaurateur étoilé Pierre Lambinon, le patron de plusieurs établissements festifs Arnaud Chérubin, l’avocat Simon Cohen et des chefs d'entreprises. La réponse ne s'est pas faite attendre.

Dès lundi 22 juin, c’est une liste de « plus de 1000 » soutiens qu’a affichée Archipel Citoyen. Parmi eux, des infirmières, des médecins, des ingénieurs, des enseignants, des artistes, des commerçants, des chefs d’entreprises, des ouvriers, des artisans, des retraités, des étudiants… « Contrairement au comité de soutien lancé par M. Moudenc, ce ne sont pas les "notables de la ville" - quasiment que des hommes d'ailleurs - (et surtout les amis de Monsieur le Maire qui le soutiennent à chaque élection) mais les personnalités du quotidien et elles/ils n'ont rien à leur envier ! », souligne la liste menée par Antoine Maurice.

De fait, les 156 fans de Moudenc ne comptent qu'une quinzaine de femmes dans leurs rangs. La parité est bien plus respectée parmi les soutiens d'Archipel Citoyen, qui comptent aussi quelques célébrités, comme Mustapha Amokrane et Magyd Cherfi (du groupe Zebda et des Motivés), les avocats Christian Etelin et Christophe Léguevaques ou l’économiste et membre d’Attac Geneviève Azam. On retrouve aussi l’ancienne socialiste et adjointe de Pierre Cohen, Gisèle Verniol, qui avait démissionné en décembre 2019 d’Archipel Citoyen, tout en assurant « toute son estime » pour Antoine Maurice. D'autres soutiens, politiques pour le coup, se sont prêtés au jeu des photos, comme la présidente de la région Carole Delga, lundi, ou encore ce mardi, une délégation réunissant Clémentine Autain, députée LFI, Manuel Bompard, eurodéputé LFI, Ian Brossat, adjoint PCF au maire de Paris, Benoit Hamon, candidat à l'élection présidentielle en 2017, Noël Mamère, ex-député EELV, secrétaire nationale adjointe Europe Écologie Les Verts, Corinne Narassiguin, secrétaire nationale du Parti socialiste et Valérie Rabault, présidente du groupe socialiste à l'Assemblée nationale.

Du côté de la liste Aimer Toulouse, on assure que de nouvelles personnalités continuent de rejoindre les troupes du maire sortant. Et de citer le chorégraphe et danseur Abdul Djouri, qui soutenait auparavant la liste de la socialiste Nadia Pellefigue - suivant ansi l'exemple de l'ex-numéro 2 Michel Lacroix, l’ex-socialiste Ahmed Khelkhal, ou encore Abdel Abdé, président du comité de quartier du Mirail, ainsi que « plusieurs membres de la famille Baudis ».

Armelle Parion.

Armelle Parion
Armelle Parion collabore avec Mediacités Toulouse depuis octobre 2018, enthousiaste d’avoir trouvé un média qui fait la part belle aux enquêtes. Correspondante pendant neuf ans pour le Parisien-Aujourd’hui en France, elle a aussi travaillé pour la radio (Radio France, Radio Solidaire) ainsi que des supports économiques (Touléco) et culturels (Lettre du spectacle).

Précédemment dans l'Oeil

Aurélien Pradié aux rapatriés d’Algérie : « Je vous ai compris ! »

La tête de liste Les Républicains aux élections régionales en Occitanie a envoyé une lettre aux électeurs nés en Afrique du Nord. Une initiative électoraliste diversement appréciée.

La base aérienne de Francazal prépare sa mue

Mediacités révèle en exclusivité les plans et le calendrier d'aménagement de la future zone économique de Francazal.