Jean-Luc Moudenc, pendant le vote pour la présidence de Toulouse Métropole. / Capture écran Toulouse Métropole.

Une alliance rose et bleue contre les verts et rouges à Toulouse Métropole

Pacte « de gouvernance » ou « d'allégeance » ? Au lendemain de la confortable réélection de Jean-Luc Moudenc à la présidence de Toulouse Métropole par 96 voix et 37 bulletins blancs (dont le sien), Antoine Maurice (EELV) dénonce « un pacte secret d'allégeance » passé entre le maire de Toulouse et certains de ses homologues PS et PRG de l'agglomération. Le chef de file d'Archipel Citoyen fait référence à un texte co-signé par les maires de Toulouse (LR), Colomiers (PS) et Blagnac (DVG). Intitulé « pacte d'orientation et de gouvernance partagée », ce document de sept pages est également paraphé par les nouveaux maires socialistes de Pibrac, Fenouillet ou Villeneuve-Tolosane. Mais, il n'a été proposé ni au nouveau maire de Cugnaux, Albert Sanchez, ni à Marc Péré, maire de L'Union, deux édiles proches des « Archipelliens » toulousains.

En séance, Marc Péré s'est élevé avec virulence contre cette co-gestion à la toulousaine qui se traduit par « l'éviction » de sa commune (11 715 habitants) et de celle de Cugnaux (17 914 habitants) dans la répartition des vice-présidences. « Vous ne pouvez pas être en même temps dans l'opposition et dans l'exécutif », lui a rétorqué Jean-Luc Moudenc. Le maire de Toulouse préfère évoquer des « convergences objectives » avec des élus des communes périphériques, en dehors de toute considération politique partisane. La troisième ligne de métro « d'un seul tenant entre Colomiers et Labège » et la LGV figurent expressément dans le document qui précise que les élus signataires « voteront logiquement les délibérations répondant aux objectifs de ce pacte dans la mesure où les élus signataires les approuvent ensuite en conférence . . .

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !

Avatar de Stéphane Thepot
Correspondant à Toulouse pour la presse nationale (Le Point, Le Monde, L'Express, La Croix) depuis plus de 25 ans, Stéphane a commencé sa carrière dans les radios que l'on disait "libres" et la presse agricole. Il a aussi rédigé un livre-enquête sur les paysans dans l'Aveyron (ateliers Henry Dougier) et un "anti-guide touristique" pour les néo-toulousains (Héliopoles). Diplômé de Sciences-Po Toulouse, il intervient auprès des nouvelles générations d'étudiants qui se destinent au journalisme.

Précédemment dans l'Oeil

Altice Médias rompt ses relations avec Vià Groupe

Le groupe Vià, propriétaire du réseau éponyme de chaînes de télévision locales, dont Vià Occitanie, vient d’annoncer le retrait d’Altice Médias du projet de création de BFM-Vià-Régions.

Un tiers des 100 000 arbres de Moudenc viendront du privé

Le maire de Toulouse espère que la sphère privée contribuera à hauteur de 20 000 arbres d'ici à 2026 pour réaliser sa promesse électorale.