Le Grand prix camions d’Albi annulé pour cette année

Comme nous l'annoncions le 17 août et comme la préfecture du Tarn le laissait déjà présager, le Grand prix camions d'Albi n'aura pas lieu les 19 et 20 septembre prochain. En août, la préfète du Tarn, Catherine Ferrier, avait demandé à DS Events, l'organisateur de la course, quelles mesures allaient être mises en place pour respecter les normes en vigueur concernant les nuisances sonores. À l'aune des réponses de ce dernier, la préfecture estimait alors que cette manifestation ne pourrait pas être autorisée en l'état. Une décision qui a été confirmée officiellement par courrier, le 8 septembre, au circuit.

Contraint d'annuler la course, DS Events a déploré, le 11 septembre, « un refus tardif » de la préfecture. Et ce d'autant plus que « il y a une semaine avait lieu le Grand prix camions sur le circuit de nos confrères de Nogaro, qui s’est très bien déroulé », soulignait la société dans un communiqué.

Dans le Gers, le circuit de Nogaro n'est pas homologué pour les courses de camions. Il doit donc demander une autorisation de la préfecture qui l'a accordé « après avoir vérifié que les critères de sécurité et de nuisances sonores étaient respectés », explique cette dernière. « Si les mesures de bruit étaient réalisées de la même façon qu'à Albi, on décèlerait des nuisances dépassant les seuils autorisés », soupire pourtant Jacques Fortinon, président de l'association des riverains du circuit de Nogaro.

Prochaine éch . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h


Précédemment dans l'Oeil

Tisséo sous-traite l’exploitation de Téléo à Altiservice

Le futur téléphérique urbain de Toulouse sera mis exploité en sous-traitance par Altiservice pour le compte de Tisséo Voyageurs.

Anticor saisit la HATVP au sujet de Jean-Luc Moudenc

L'association reproche au maire LR de Toulouse de ne pas avoir rectifié sa déclaration d'intérêts dans le délai imparti d'un mois à compter de sa réélection.