Les locaux de Toulouse Métropole. / © Gael Cérez

Le financement de la troisième ligne de métro s’invite au conseil de Toulouse Métropole

Le sujet n’était pas à l’ordre du jour du conseil métropolitain, consacré principalement ce jeudi 16 décembre, à l’approbation du budget de la collectivité, mais il a donné lieu à une petite passe d’armes entre la majorité et l’opposition.

Rebondissant sur notre article révélant que le prêt de 400 millions d’euros accordé par la BEI à Tisséo sur son plan mobilités excluait la troisième ligne de métro, le maire divers gauche de L’Union Marc Péré a interpellé Jean-Luc Moudenc. « La BEI ne finance pas la troisième ligne de métro. C’est une nouvelle incroyable étant donné ce que l’on a pu entendre il y a un an, lorsque l’on se félicitait du financement de 400 millions d’euros », a remarqué l’élu, regrettant que cette décision n’ait pas été annoncée lors du conseil métropolitain du 17 décembre 2020. « Marc Péré vous fait un rappel à l’ordre important M. Moudenc, a renchéri Pierre Lacaze, conseiller métropolitain PCF ajoutant : « Vous avez bloqué tous les projets de transport sur la métropole pour la troisième ligne au point que l’on vous appelle M.Bouchons ».

Qualifiant la décision de la BEI de ne pas financer ce projet de 2,7 milliards d’euros, de « terrible alerte pour les 133 élus du conseil », le maire de l’Union a demandé une copie du « rapport d’évaluation de la BEI », et proposé la création d’un groupe de travail métropolitain sur la question. Des points sur lesquels Sacha Briand, le vice-président en charge des finances, n’a pas apporté de réponse. Jugeant que « Marc Péré faisait mine de découvrir quelque chose qui a déjà été dit en Comité syndical de Tisséo », il a préféré rappeler la déclaration d’utilité publique de la troisième ligne de métro et professé : « Ce qui compte, c’est la marque de la BEI sur le PDU (Plan de déplacement urbain NDLR). La BEI conforte ainsi les orientations que nous avons pu prendre et démontre notre capacité à rembourser ».

Précédemment dans l'Oeil

La cour d’appel de Toulouse manque toujours de personnel

Pour le premier président et le procureur général de la cour d'appel de Toulouse, les effectifs de magistrats et de fonctionnaires ne sont pas à la hauteur des besoins.

Le trafic aérien : trou noir du rapport Lagleize-Pinel sur l’avenir de l’aéronautique

Les députés Lagleize et Pinel estiment que l’aéronautique pourra réduire son impact carbone sans passer par une baisse du trafic.