Capture d'écran du site de la Lettre A.

Quand la Lettre A s’emballe sur Carole Delga

La lettre A va-t-elle se faire mettre les points sur les I et les barres sur les T ? Dans un article publié vendredi 10 décembre sur son site, le « quotidien de l'influence et des pouvoirs » indique que la présidente socialiste du conseil régional d'Occitanie, Carole Delga, est « visée par une enquête préliminaire pour favoritisme et prise illégale d'intérêts ».

En cause, selon le titre : la participation par la Région Occitanie en décembre 2020 au financement d'une halle couverte dans le village de Massat, en Ariège. Un chantier qui a été confié au cabinet Archéa architectes de François Arcangeli, élu (EELV) de la majorité régionale à l'époque du vote de cette subvention (vote auquel il n'a pas pris part).

Or, si une enquête préliminaire a bien été ouverte par le Parquet de Foix en novembre dernier, elle « n’a pas été ouverte à l’encontre de la Présidente du conseil régional d’Occitanie(...) [et elle] ne vise pas une personne spécifique à ce stade », a indiqué la substitut du Procureur à Mediacités, le 13 décembre.

L'ouverte de cette procédure fait suite à l'envoi début novembre d'un courrier au Procureur de la République de l'Ariège , rédigé par cinq élus ou anciens élus des communes de Massat et de Boussenac . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Précédemment dans l'Oeil

Le retour de Sandrine Mörch au journalisme fait des vagues à France Télévisions

Une phrase malheureuse de l'ex-députée de Haute-Garonne a provoqué l'ire du syndicat national des journalistes de la chaine publique que compte réintégrer Sandrine Mörch.

Législatives 2022 : Fabien Jouvé conteste l’élection de Monique Iborra dans la 6e circonscription de Haute-Garonne

Le candidat de la Nupes vient de saisir le Conseil constitutionnel, car plusieurs anomalies ont été relevées dans le scrutin de dimanche, remporté de quatre voix seulement par son adversaire de la majorité présidentielle.