Les locaux de Toulouse Métropole. / © Gael Cérez

Toulouse Métropole prise en flagrant délit d’ingérence syndicale 

Au sein de Toulouse Métropole, la dissidence a du bon quand elle va dans les intérêts de l'institution. En novembre dernier, la section métropolitaine de la CFDT Interco 31-09 a été suspendue par la CFDT à la suite de conflits internes et de décisions contraires aux prises de position du syndicat. Ainsi, l'élue en comité technique Béatrice Puzo était allée dans le sens de Toulouse Métropole en votant pour l’application des 1 607 heures début 2021, puis contre la participation à l’intersyndicale dans le conflit des éboueurs en novembre dernier. 

Quelques semaines après cette suspension, plusieurs adhérents CFDT ont re-créé une section métropolitaine dissidente. À la suite d'une assemblée générale non-reconnue par la CFDT Interco, Béatrice Puzo en a été élue secrétaire en début d'année. Cette rébellion syndicale lui a valu d'être exclue du syndicat le 24 janvier dernier. Pas de quoi l'empêcher de désigner Jacqueline Laurençon et Jérôme Gorisse - exclu de la CFDT pour les mêmes raisons - pour siéger au comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de Toulouse Métropole.

Et pour cause, la section dissidente bénéficie . . .

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois

Précédemment dans l'Oeil

Législatives : une photo de Pascale Lagorce sème le trouble à France 3 Occitanie

La rédactrice en chef de France 3 Occitanie s’affiche aux côtés du candidat LR dans la 1e circonscription du Tarn, Rodolphe Pirès. Une connivence qui peut sembler déplacée et suscite des critiques au sein de sa rédaction.

Omer Ali, 7 ans, retrouve son père libéré après deux mois de rétention pour rien

A Toulouse, après deux mois de rétention, Gokhan Turkes, kurde de Turquie, a été remis en liberté et a pu retrouver sa femme et son fils. Le réseau de solidarité créé autour de la famille reste mobilisé pour qu'elle soit régularisée.