Affaire Castelain : le président de la MEL se prend les pieds dans le tapis

Interviews à La Voix du Nord, France 3, France Bleu... Après quinze jours de mutisme, le président de la métropole européenne de Lille contre-attaque. Sans convaincre et en tordant les faits.

Castelain_France3
Damien Castelain, président de la Métropole européenne de Lille, a répondu aux questions de France 3 Hauts-de-France sur le remboursement de ses frais. Capture d’écran

Oubliée la « haine » exprimée en ouverture du conseil métropolitain du 15 juin. Dans une interview à nos confrères de La Voix du Nord, le 28 juin, le président de la Métropole européenne de Lille tente de se justifier sur un ton nettement plus posé. Il n’évoque plus des « insinuations abjectes et infondées » de Mediacités mais reconnaît bien tardivement les faits… en tentant de les minimiser au maximum. Sans convaincre.
Des costumes « de fonction » pour le président
L’achat de vêtements est « encadré et légal » ? Il n’en est rien. Aucun texte sur les frais de représentation ne le permet explicitement, comme l’indiquent tous les experts que nous avons sollicités. Il faut en revanche pouvoir justifier de l'intérêt de la dépense pour la collectivité concernée. La vie de Président est « d'accumuler des déjeuners et des dîners de travail » ? Le maire de Péronne-en-Mélantois ne s’est pas expliqué sur ces nombreux repas pris après vingt-heures dans plusieurs restaurants du bassin minier. Les sommes sont modestes ? Damien Castelain reconnaît cette fois 516 euros mensuels et non plus 395 euros comme ce fut le cas le 15 juin dernier. Nous maintenons nos chiffres : 1051 euros sur les dix-sept mois que nous avons pu étudier. Et un total de 11 000 euros de dépenses litigieuses en un peu moins d’un an et demi.

Bizarrement, les seules . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Yves Adaken