Métropole de Lille : l’avenir politique s’obscurcit pour Damien Castelain

Placé en garde à vue prolongée le mardi 2 juillet, en compagnie de trois de ses très proches, le président de la MEL essuie un nouveau coup dur qui compromet grandement ses chances pour 2020.  

Damien Castelain
Le président de la Métropole européenne de Lille, Damien Castelain. Capture d’écran : France 3

La « consécration » de Damien Castelain n’aura été que de très courte durée. Vendredi 28 juin, le président de la Métropole européenne de Lille (MEL) validait son grand schéma directeur des infrastructures de transports (Sdit) à l’unanimité moins deux abstentions. Quatre jours plus tard, il passait sa journée en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire (PJ), comme l'a révélé La Voix du Nord, dans le cadre d’une enquête pour détournement de fonds publics ouverte par le Procureur de Lille, en juillet 2018, suite à nos révélations.

Cette procédure avait été déclenchée juste après le dépôt d’une plainte du lanceur d’alerte Eric Darques, doublée d’un signalement de l’association de lutte contre la corruption Anticor. En octobre, un autre signalement - au titre de l’article 40 - avait été déposé par les magistrats spécialisés de l’Agence française anticorruption (AFA) sur le bureau du procureur. Ces derniers formulaient différents griefs qui sont venus . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Jacques Trentesaux