Nouveau coup dur pour Damien Castelain. Après plusieurs mois d’enquête, l’Agence française anticorruption (AFA) a saisi, courant octobre, le Procureur de la République de Lille au sujet d’éventuelles infractions commises par les instances dirigeantes de la MEL, ainsi que nos confrères de La Voix du Nord l’ont révélé. « Une enquête est en cours », confirme simplement le parquet de Lille à Mediacités. Mais cette réponse laconique cache de nombreux sujets d’interrogation. La saisine de l’AFA porte en effet sur les notes de frais du président et sur les dépenses d’un cadre de haut niveau. Les agents anti-corruption épinglent aussi la « conseillère spéciale chargée des relations presse » du patron de la métropole. Ils s’intéressent enfin aux décisions relatives au projet de déménagement du siège de la collectivité dans l’immeuble du Biotope, prévu initialement pour héberger l’Agence européenne des m . . .

Cet article est réservé à nos abonnés, pour lire les 76% restants de l'article :
Découvrez Mediacités gratuitement pendant 24h !
En renseignant votre e-mail, vous acceptez de recevoir nos newsletters (2 par semaine) et des offres d'abonnement.
Abonnez-vous pour 6,90€/mois ou 59€/an.
Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.