Incident au Kinepolis de Lomme : « On ne peut pas porter plainte contre la police »

Suite aux témoignages de mineurs lillois sortis brusquement d’un cinéma par la police mi-septembre, la directrice du centre social qui les encadrait a tenté de porter plainte. Mais elle se serait fait refouler du commissariat...L’inspection générale de la police nationale a été saisie.

Voiture_Police_nationale_en_intervention
Une voiture de police en intervention / Image d’illustration : Pierre Rudloff (Domaine public)

Voilà une douzaine de jours, des jeunes lillois du quartier Moulins racontent dans Mediacités comment leur sortie cinéma a tourné au vinaigre. Accompagnés par deux animatrices de la maison de quartier Les Moulins, ces mineurs ont été contraints de quitter le cinéma quelques minutes après le début du film, sous escorte policière. Une expulsion demandée par les vigiles du cinéma qui les accusent d’avoir été trop turbulents.

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Les journalistes de Mediacités vous proposent chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs. En vous inscrivant aujourd’hui, vous pourrez :

  • Accéder aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrir un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Par Nadia Daki