Opéra de Lyon : le patron du ballet lourdement condamné

Yorgos Loukos, le directeur du ballet de l’opéra de Lyon a été condamné, ce 9 novembre, à six mois de prison avec sursis pour discrimination et harcèlement. Il était poursuivi pour avoir mis fin à sa collaboration avec une danseuse suite à sa grossesse.

FUGUE A TROIS
Le directeur du ballet de l’opéra de Lyon Yorgos Loukos était poursuivi par une de ses anciennes danseuses Karline Marion. photo : MaxPPP

"Dans ce dossier, le doute est absent, le doute n’existe pas. On n’a pas de conviction, on a une certitude. » Le réquisitoire du procureur de la République était sans équivoque. Le jugement l’est aussi… Ce jeudi 9 novembre, le directeur du ballet de l’opéra de Lyon Yorgos Loukos a été condamné par le tribunal correctionnel de Lyon à six mois de prison avec sursis et 5000 euros d’amende pour discrimination et harcèlement.

L’affaire – révélée le 9 octobre dernier par Mediacités – opposait le patron du ballet à une de ses anciennes danseuses, Karline Marion. En 2014, à peine rentrée de congé maternité, celle-ci découvre que Yorgos Loukos ne renouvellera pas son contrat à la fin de la saison. Formée à Lausanne dans la compagnie de Maurice Béjart, l’artiste avait rejoint la troupe lyonnaise en 2008. Après six ans de CDD, elle s’attendait à être titularisée en CDI comme l’exige la loi.

En cause ? Sa maternité. Enregistré à son insu, le directeur du ballet reconnaît à l’époque devant Karline Marion – qui a alors 34 ans –, que sa grossesse a été un élément déterminant dans son choix. « C’est pas entre 35 et 40 [ans] que tu vas faire plus, en plus avec un enfant », se justifie-t-il, entre autres déclarations accablantes citées à l’audience.

« Ça va mal se passer Monsieur Loukos ! »

A la barre, Yorgos Loukos, colosse de 67 ans, dit ne plus se souvenir des propos qu’il a exactement tenus. Que non, il n’a aucun problème avec les femmes . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Nicolas Barriquand