Grand Lyon : jeunes migrants à l’abri mais pas au bout de leur peine

La situation des mineurs étrangers isolés présents dans la métropole s’est sensiblement améliorée depuis le précédent hiver, mais l’engorgement des structures d’accueil et le recours aux particuliers pour pallier le manque d’hébergements – une solution « low cost », dénoncent des militants associatifs – restent problématiques.

College 4e arrondissement mineurs isoles
L'ancien collège Maurice-Scève, dans le 4e arrondissement de Lyon. Photo : N.Barriquand/Mediacités.

Où sont passés les dizaines d’adolescents et d’enfants, venus de Guinée, du Mali ou de Côte‑d’Ivoire, qui occupaient jour et nuit une dalle à proximité de la gare Part‐Dieu ? En septembre et décembre 2017, Mediacités les avait rencontrés et avait raconté leur calvaire : l’attente à la rue, les errements de leur prise en charge, les services du Grand Lyon débordées. Depuis, la situation des mineurs étrangers non accompagnés présents dans l’agglomération lyonnaise a sensiblement évoluée. En mieux.

Comme le président de la Métropole David Kimelfeld s’y était engagé, un centre d’accueil temporaire a été ouvert en février 2018 à Collonges-au-Mont‑d’Or, dans l’ancienne maison de repos Notre‐Dame‐du‐Grand‐Port, réhabilitée pour l’occasion. Vingt‐cinq lits et cinq travailleurs sociaux, le tout géré par Habitat et Humanisme. Le Grand Lyon a également sollicité une autre association, Forum Réfugiés, à laquelle il a confié le soin de déterminer l’âge des jeunes migrants pour soulager son service de la Méomie (Mission d’évaluation et d’orientation des mineurs isolés) 

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Favorite

Par Morgane Remy