Le « petit Balkany » de Jonage dans le viseur d’une enquête de gendarmerie

Selon les informations de Mediacités, la gendarmerie de Saint-Laurent-de-Mure enquête sur la municipalité de Jonage, dirigée par Lucien Barge, pour des faits présumés de favoritisme. En cause, la location d’un appartement de la ville au fils d’une adjointe.

Jonage-mairie
La mairie de Jonage, commune de l’Est lyonnais, dirigée depuis 1995 par Lucien Barge. Photo : N.Barriquand/Mediacités.

Lucien Barge devrait tôt ou tard être convoqué en gendarmerie... D’après nos informations, une enquête concernant la municipalité de Jonage, bourgade de 6000 habitants à l’est de Lyon, vient d’être ouverte suite à un signalement parvenu au procureur de la République en octobre 2018. Un habitant de la commune, dirigée depuis 1995 par Lucien Barge (ex-LR), exhortait la justice à se pencher sur une délibération [voir le document ci-dessous] autorisant la ville à louer un appartement, propriété de la collectivité, au fils de Martine Chalessin, adjointe au maire, à un prix défiant toute concurrence (350 euros pour 70 mètres carrés).

> Extrait du compte-rendu du conseil municipal de Jonage du 15 mai 2017 :

Nous vous avions révélé ce dossier, le 9 octobre dernier, dans notre enquête intitulée : « A la mairie de Jonage, c’est copinage à tous les étages ».
Le jour même, l’habitant à l’origine du signalement était reçu à la gendarmerie de Saint-Laurent-de-Mure, préférée à celle de Jonage afin d’éviter une trop grande proximité avec l’objet des investigations. Depuis, le conseiller municipal d’opposition Laurent Chervier, investi par Les Républicains pour les prochaines élections municipales, a lui aussi été entendu en tant que témoin. « Outre le tarif pratiqué pour l’appartement, les gendarmes s’interrogent sur la durée de la location – plus de deux ans et demi – alors qu’il devait s’agir d’une solution provisoire et alors que la ville aurait bien besoin d’un hébergement . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Nicolas Barriquand