À l’hôpital d’Albigny-sur-Saône, la crainte du virus a laissé place à celle du burn out

Aux prémices de la pandémie, Mediacités avait enquêté sur les conditions déplorables dans lesquelles luttaient les personnels du centre hospitalier gériatrique du Mont d’Or, ravagé par le Covid. Deux ans plus tard, c’est sur le front du recrutement que bataille l’établissement.

Centre Hospitalier Cannes – Plan Blanc
Image d’illustration – Dans un établissement hospitalier. Photo : Sipa.

La situation est sous contrôle. Du moins, sur le plan épidémique. Mi-janvier, seuls trois résidents sur les plus de 500 lits ouverts du centre hospitalier gériatrique (CHG) du Mont d’Or, près de Lyon, avaient contracté le Covid-19. Un soulagement, alors que le personnel médical craignait un regain des contaminations après les fêtes. « Les trois vont bien, rassure Valérie Bertholle, référente Covid au sein de l’établissement. Elles étaient toutes vaccinées, comme la majorité des résidents. »

Grâce à une politique vaccinale « proactive » engagée en janvier 2021, l’hôpital d’Albigny-sur-Saône a réussi à maîtriser les dernières vagues du coronavirus. Le CHG revient de loin. Au début de la pandémie, l’établissement était devenu l’un des premiers et des plus dévastateurs clusters de la région lyonnaise. En mai 2020, le bilan s’élevait à

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 7 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 6 minutes

Par Pierre Lemerle