Soulagement pour Xavier Dullin. L’ex-président LR de l’agglomération chambérienne de 2014 à 2020, conseiller régional dans la majorité de Laurent Wauquiez jusqu’en 2021, ne sera finalement pas inquiété par la justice. Le procureur de la République de Chambéry, Pierre-Yves Michau, a annoncé mercredi 6 juillet le classement sans suite de l’enquête préliminaire le visant pour des soupçons de « détournements de fonds publics » et « prise illégale d’intérêts », dans le cadre de l’organisation du salon d’affaires Grand Ski (désormais Destination Montagne – Grand Ski), organisé depuis 2013, à Chambéry.

« L'enquête menée par le service des enquêtes judiciaires des finances sous la direction du parquet de Chambéry a démontré qu'aucune des infractions dénoncées n'était établie », a fait savoir le procureur dans un communiqué de presse envoyé aux médias régionaux, sans donner plus de précisions.
Plainte pour « détournement de fonds publics »
Mediacités avait révélé cette affaire en juin 2020. Nous vous racontions les accusations de conflit d’intérêts qui visaient Xavier Dullin autour de ce salon accueillant les plus grands tour-opérateurs mondiaux en matière de sports d’hiver.

À la tête du Grand Chambéry, l’ancien élu a en effet œuvré pour que sa ville décroche le salon annuel Grand Ski organisé par Atout France,
Office du tourisme tricolore
Atout France est née, en 2009, de la fusion de Maison de France, une structure d’État chargée de la promotion touristique, et d . . .

En août, profitez de 15 jours pour lire cet article et tous les autres !