Tram-train Nantes-Châteaubriant : quand la Région s’en prend à… la Région

Le conseil régional des Pays-de-la-Loire suspend un versement de 8 millions d’euros à la SNCF pour sanctionner « des problèmes récurrents » sur la ligne Nantes-Châteaubriant, dont Mediacités révélait l’échec en septembre. Il semble néanmoins oublier une chose: c’est lui qui a choisi ce matériel défaillant.

Deux tram-train en gare de Châteaubriant Photo Cramos – Travail personnel Creative Commons
Tram-train en gare de Châteaubriant / Photo: Cramos – Creative Commons

«Les commandes du matériel roulant et le choix du matériel roulant ce n’est pas la SNCF et c’est très bien que ce soit comme ça. Ce n’est pas nous qui décidons à la place des élus ». Voilà ce que répondait Guillaume Pepy, PDG de la SNCF, à Mediacités, lors de son enquête sur l’échec du tram-train Nantes-Châteaubriant. Ce que semble oublier le conseil régional des Pays-de-la-Loire en annonçant, vendredi 1er décembre, « suspendre en 2018 le versement de l'actualisation du prix d'acquisition du matériel tram-train qui est attendu par la SNCF », soit huit millions d’euros.

> A lire: L'échec très discret du tram-train Nantes-Châteaubriant

En cause, selon la Région, les « problèmes de matériel et de circulation récurrents » sur cette ligne (r)ouverte en 2014 moyennant 270 millions d’euros. Bien sûr, après l’épisode de givre qui a perturbé - voire bloqué - la circulation les 29 novembre et 1er décembre, on peut comprendre que le vice-président (Les Républicains) chargé des Transports s’agace de ce que « le service assuré par la SNCF ne (soit) pas à la hauteur des investissements consentis par la Région ».

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Thibault Dumas