Lundi 9 décembre dans l’après-midi, le conseil d’administration de l’école Centrale de Nantes refusait de voter la confiance que lui demandait Arnaud Poitou, le président de l’école d’ingénieurs depuis 2012. Au terme de près de 3 heures 30 de réunion, la majorité des 29 membres du CA a répondu « non » par 14 voix contre 12 et 3 abstentions à la question : « accorde‐t‐il sa confiance à Arnaud Poitou, en particularité pour mettre en œuvre la motion votée précédemment ? ».    

Ladite « motion précédente », votée elle à la quasi‐unanimité, préconise « de revenir aux fondamentaux et à l’ambition du projet [d’I‑Site] dans toutes ses dimensions », alors qu’il est gelé depuis le vote négatif de ces mêmes administrateurs le 9 octobre dernier. « Ça a été très tendu, ce sont surtout les représentants des personnels et des étudiants élus, ainsi que les extérieurs qui n’ont pas renouvelé la confiance au directeur [Nantes Métropole, la Région Pays de la Loire, y siègent notamment, Ndlr] » explique un administrateur. « Il …

🤚STOP Cet article est réservé à nos abonnés.
 Cependant…
😀 Nous vous offrons un accès de 24h pour découvrir nos articles les plus récents
Nous vous enverrons nos dernières enquêtes et des offres d’abonnement.
Ou bien apprenez‐en plus sur Mediacités…
Si vous êtes déjà abonné, connectez‐vous.

Mediacités c’est :

  • Un site 100% indépendant (seuls nos lecteurs nous font vivre)
  • Chaque semaine de nouvelles enquêtes (et plus de 1 300 déjà publiées)
  • Des newsletters sur les municipales (Lille, Lyon, Nantes, Toulouse)
  • La participation aux enquêtes (idées de sujets, documents confidentiels, événements)
  • Le moyen de faire vivre une information libre et sans publicité
La curiosité est un beau défaut,
vous aussi, adoptez Mediacités !