«Christelle Morançais a réussi à contenir l’épidémie de Covid-19 dans les Pays-de-la-Loire » se félicite, sans rire, le compte de soutien (non-parodique) Avec Morançais. Mais apparemment pas à convaincre les petits entrepreneurs... Il y a un mois et demi, la Région Pays-de-la-Loire, ouvrait son fonds territorial de résilience destiné aux TPE de moins de 10 salariés ou 1 million d’euros de chiffre d’affaire, « en complémentarité des aides de l’État ».

Voulu par la présidente (LR) de la Région, le dispositif avait été voté à l’unanimité des conseillers régionaux de la Commission permanente le 15 avril, puis lancé en grande pompe et à grand renfort d’une communication toute à la gloire de la présidente (LR) du conseil régional. Son montant ? 32 millions d’euros, dont 8,1 venant de la Banque des territoires, 7,9 du conseil régional et le reste de 76 collectivités territoriales ligériennes, de Nantes Métropole au Pays de La Châtaigneraie (Vendée). « Plus de 500 petites entreprises ont déjà bénéficié d'une aide comprise entre 3 500 et 10 000 euros, sous forme d'avance remboursable à taux zéro et sans condition bancaire », tire comme bilan (forcément positif) un communiqué commun, signé par Christelle Morançais en premier chef.

Envie de lire la suite ?

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

C'est parti !