« Malaise au 18 » en Loire-Atlantique : ça bouge après l’enquête de Mediacités

Notre enquête sur le management « à la dure » au sein du SDIS 44 - et notamment les difficultés des opérateurs répondant aux appels de secours passés aux pompiers - crée des remous. Si bien qu’en interne la situation pourrait évoluer.

SDIS44_2
Un véhicule d’intervention du SDIS 44. / Capture vidéo 2020 Montreal Fire Buff

Un « management inhumain » au Service départemental de secours et d’incendie (SDIS) ? Le terme a fait « bondir » la direction, a-t-on appris mardi, chez nos confrères de Ouest-France, en réaction à notre enquête sur le malaise qui règne au service traitant les appels au 18. « Nous n’avons aucun opérateur en larme ou qui se trouve dans une situation de souffrance, comme pourrait le laisser croire cet article », indique au quotidien un proche du directeur Laurent Ferlay, piétinant la dizaine de témoignages recueillis par Mediacités.

Le SDIS n’aurait par ailleurs « pas l’intention de dévier d’un iota » du protocole de détachement-intégration en tant que sapeurs-pompiers professionnels des fonctionnaires répondant aux appels passés au 18, signé en juillet 2019. « C’est un mensonge de laisser penser qu’on va virer les gens ! », poursuit la direction, dans une lecture pour le moins approximative de notre article : Mediacités n’a jamais laissé croire que les opérateurs perdraient leur travail. C’est leur fonction au sein du CTA-Codis qui est mise en cause. Et c’est justement l’objet de leurs craintes et de leurs deux grèves au cours de ces sept dernières années.

https://www.mediacites.fr/enquete/nantes/2021/02/11/malaise-au-18-ou-le . . .

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Maxime Recoquillé