Treillières : la deuxième adjointe au maire accusée de « fraude caractérisée » au RSA

L’actuelle deuxième adjointe au maire de la commune du nord de Nantes est sous le coup d'une procédure pour recouvrer 17 000 euros d'aide sociale qu'elle n'aurait pas dû toucher. Une dette que l’élue ne conteste pas et qui s’ajoute à d’autres.

mairie Treillieres
La mairie de Treillières, près de Nantes. / © Photo : Pymouss – Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5076080

A Treillières, tout le monde la connaît comme « Maïté » Béragne. Mais, pour l’état-civil, c’est plutôt Marie-Thérèse Béragne. Promue deuxième adjointe au maire Alain Royer au fil des démissions qui ont fait suite aux révélations de Mediacités en 2020 et 2021, l’élue siège notamment au Centre communal d’action sociale (CCAS), qui distribue les aides sociales aux administrés les plus défavorisés de la commune. Chargée (entre autres) des questions relatives à la famille, à l’éducation et à la jeunesse, « Maïté » Béragne est aussi l’interlocutrice de la Caisse d’allocations familiales (CAF) sur ces dossiers.

Mais, selon nos informations, les relations entre la CAF et Marie-Thérèse Béragne ne sont pas au beau fixe. À titre personnel, tout du moins. Une procédure a en effet été ouverte en septembre 2022 par l’organisme social pour récupérer la bagatelle de 17 000 euros de Revenu de solidarité active (RSA) auxquels l'élue ne pouvait pas prétendre. « Une fraude caractérisée », cadre d’emblée et sans hésiter une source proche du dossier, qui a requis l’anonymat le plus strict.

https://www.mediacites.fr/enquete/nantes/2021/07/08/a-treillieres-les-elus-demissionnent-en-cascade-et-le-malaise-saccroit-chez-les-agents-municipaux/
« Fraude » au RSA
« En la matière, on est sur le très haut de la fourchette » ajoute-t-il. Le tribunal administratif de Nantes, où des magistrats sont appelés chaque semaine à trancher des litiges entre des allocataires et les . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Guillaume Frouin (PressPepper)