Le 23 juillet, à 8 heures 30, à la demande du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) de Purpan Ouest, la direction du CHU de Toulouse va comparaître en référé devant tribunal de grande instance de la ville pour « trouble manifestement illicite ». Le 15 avril dernier, soit moins d’une semaine après nos révélations concernant la mort suspecte d’un patient dans le sas entrant du service des urgences de l’hôpital Purpan, les membres du CHSCT apprennent qu’une Revue de Mortalité et de Morbidité (RMM) a été réalisée par un médecin (ou un ensemble de médecins de ce service) sans la présence des personnels paramédicaux (infirmiers, aides-soignantes, ambulanciers…). Dans la foulée, ils demandent l’organisation en urgence d’un CHSCT extraordinaire pour que la direction s’explique sur ce manquement.

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois