Nos lecteurs le connaissent bien. L'anesthésiste toulousain, Jean-Jacques Charbonier, a été placé en garde à vue, rapporte La Dépêche, le 6 février. Convoqué par la section de recherches de Toulouse, il lui aurait été demandé de s'expliquer « sur des faits présumés de travail illégal et de blanchiment de fraude fiscale ». Ce n'est pas la première fois que le praticien controversé attire l'attention, lui, qui vend des prestations d’hypnose au cours desquelles les participants pourraient entrer en contact avec leurs défunts. De plus, comme nous le révélions en septembre dernier, le Procureur de la République de Toulouse a ouvert en septembre une enquête sur lui à la suite de la dénonciation d’un patient victime d'une opération chaotique . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h


Avatar de Gael Cerez
Nourrit sa curiosité en tant que journaliste depuis l'an deux mille quatorze. S'intéresse aux innombrables facettes de notre société. Petite prédominance pour l'économie, l'histoire, la géopolitique, les sciences... entre autres choses.