Remis en cause pour ses méthodes, le directeur de l’hôpital Joseph Ducuing (HDJ) à Toulouse est aujourd'hui sur la sellette. Eric Fallet est en effet en arrêt de travail depuis deux semaines, ce qui, selon une source interne, ressemblerait fortement à « un licenciement en cours qui ne dit pas son nom ». Reviendra-t-il bientôt aux commandes ? « Il est en poste », se contente de répondre le service communication de la direction.

Il y a deux mois la fermeture le 17 décembre du service de médecine interne - une spécialité de médecine intégrant la prise en charge de maladies rares – a défrayé la chronique. Consécutive au départ de quatre médecins (un licenciement pour inaptitude et trois démissions), la séquence, raconté dans Mediapart ou Le Monde, est survenue au terme de quatre années de management brutal.

Depuis la rentrée de janvier, les choses se sont accélérées. Le 6 janvier, le conseil d'administration de l'association des amis de la médecine sociale (AMS) qui gère l'hôpital créé en 1944 par des résistants républicains espagnols, a confié la présidence à Claudine Regourd. Cinq jours plus tard, le 11 janvie

L’info indépendante a une valeur

Les journalistes de Mediacités proposent chaque jour des enquêtes et analyses locales exclusives. Sans pub, seuls les abonnements financent notre travail. Aidez nous à renforcer notre indépendance.

Profitez de 24h d'accès gratuit pour lire cet article et tous les autres !

  • Lisez chaque semaine nos nouvelles enquêtes
  • Participez à nos investigations
  • Sans engagement. 60€/an ou 7€/mois