Écoutes au Département : l’intersyndicale demande des comptes à Vincini

Les représentants du personnel du conseil départemental de Haute-Garonne ont demandé à Sébastien Vincini des explications sur la polémique touchant son directeur de cabinet. Le président socialiste du Département n'a pas souhaité faire de commentaire.

CD31 Toulouse
Le siège du Conseil départemental de Haute-Garonne, à Toulouse / © Gael Cérez

Suite à nos révélations sur les écoutes clandestines perpétrées en mars et avril 2020 par Éric Daguerre, directeur de cabinet de Georges Méric, l’intersyndicale du conseil départemental de Haute‐Garonne monte au créneau.

Dans un courrier commun, daté du 22 mars et adressé directement au président Sébastien Vincini, les syndicats CGT, FO, Sud, CFDT et Unsa lui demandent « solennellement » de « donner des explications au personnel » quant aux faits « graves » qui « mettent en cause le directeur de cabinet de la collectivité ».

« Écouter une réunion à l’insu de ses participants est une atteinte grave à l’éthique professionnelle. Si un directeur de cabinet est capable de traiter ainsi des hauts fonctionnaires de la territoriale, nous sommes en droit de nous interroger sur son attitude pour les modestes agents que nous sommes », s’alarment‐ils. Et de prévenir : « S’il était confirmé prochainement au poste de DGS [Directeur général des services], le dialogue social, déjà très difficile dans notre collectivité, se compliquerait davantage ».

En la matière, les représentants du personnel ont peut‐être déjà un train de retard. La nomination prochaine d’Eric Daguerre en tant que DGS « n’a toujours pas été annoncée officiellement, mais c’est un secret de polichinelle. Vincini l’a lui‐même confirmé lundi 20 mars, juste au moment où paraissait l’article de Mediacités, en évoquant lors d’une réunion de groupe, le recrutement d’Eric Daguerre comme DGS », confie à Mediacités un élu du Département.
La réponse du berger…
Sébastien Vincini n …

Nous vous offrons l’accès à cet article

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e‑mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e‑mail à des tiers. En cas d’échec, écrivez à contact@mediacites.fr
  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je découvre un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité

Notre survie dépendra de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence. 

Notre survie dépend de vous

Un journal local, sans pub, qui enquête chaque semaine sur les pouvoirs locaux en toute indépendance. Voilà ce que propose Mediacités. Voilà ce que vous pouvez sauver en prenant ce [contre] pouvoir. Abonnez‐vous aujourd’hui, et faites la différence.
Je m’abonne

  • J’accède aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • Je soutiens un média 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • J’empêche les pouvoirs locaux de gouverner en rond
  • Je peux résilier mon abonnement à tout moment et facilement

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 2 minutes

Favorite

Par Eric Dourel