Le Cacdu de nouveau arrosé par une généreuse subvention de la mairie

L'association se voit accorder 70 000 euros pour 2021. Cette subvention, parmi les plus conséquentes dans le secteur culturel en cette fin d'année, s'assortit d'une convention d'objectifs et de moyens sur trois ans. Mais elle ne suffit pas à tarir les ambitions du chorégraphe et fondateur du Cacdu.

2M7A1649(1)
Abdul Djourhi, lors de la présentation de la liste de la socialiste Nadia Pellefigue aux municipales 2020. / © Rémi Benoit

Le Centre d’art chorégraphique pour le développement des danses urbaines (Cacdu), qui avait bénéficié de 70 000 euros de subventions municipales en 2020, malgré une effervescence associative toute relative, comme nous le révélions il y a pile un an, recevra la même somme pour 2021.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Armelle Parion