Beffroi de Lille : le retour des grandes manoeuvres

C'est reparti pour un tour ! Les prétendants au poste de 1er fédéral du PS s'échauffent en vue de l'élection à ce poste clef prévue fin mars. Une bataille stratégique en prévision des prochaines municipales.

beffroi
L’élection à la fédération PS du Nord ? Un prélude à la bataille pour conquérir le beffroi aux prochaines municipales à Lille. Photo Creative Commons / Fred Romero

Qui succédera le 29 mars à Martine Filleul au poste de N°1 des socialistes du Nord ? La "Fédé" a beau être presque exsangue (elle est passée en quelques années de 10 000 à moins de 2 000 adhérents), les protagonistes se préparent à livrer le combat. Les hostilités seront officiellement ouvertes les 17 et 18 mars, quand le PS lancera son appel à candidatures. « L’objectif est de reconstruire le PS, de mettre les egos et les carrières des uns et des autres de côté, prévient Martine Filleul. On a besoin de sérénité - particulièrement dans cette fédération. » Un voeu pieux ?

Le 19 janvier dernier, La Voix du Nord publie une lettre de Roger Vicot, maire de Lomme, adressée aux militants socialistes. Il y annonce sa décision d’être candidat au poste de Premier fédéral. Ce n’est plus un secret pour personne. Mais cela suffit à déclencher quelques tweets acerbes. Rappel au respect des procédures collectives, accusation de mensonge... On se croit revenu au "bon temps" de la guerre des clans de 2015, quand la fédération mettait aux prises Gilles Pargneaux, défendu par Martine Aubry, et Martine Filleul, la candidate de Patrick Kanner.
« Il y a des séquelles qui . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

Profitez de deux jours pour lire cet article et parcourir tous nos autres contenus :

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers. En cas d'échec, écrivez à contact@mediacites.fr

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. En vous abonnant aujourd’hui, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Temps de lecture : 3 minutes

Par Laurie Moniez