Deux ans et demi après son élection surprise en juin 2017, le député lillois Adrien Quatennens tenait son meeting de mi-mandat mercredi soir. Refroidi en mai dernier par un match européen très décevant (10,27 % des voix à Lille), le lieutenant de Mélenchon a décidé de passer son tour pour les élections municipales de mars prochain. Mais celui qui a été propulsé en juin n°2 de l’équipe de France Insoumise prépare déjà sa réélection en 2022. En attendant les candidats aux municipales, il inaugure notre série « On refait le meeting », ces véritables épreuves sportives pour lesquelles les pros de la politique se préparent physiquement et mentalement.
LE TERRAIN

La salle municipale Courmont. En plein quartier de Moulins, où Adrien Quatennens a réalisé ses meilleurs scores lors de sa victoire à l’arrachée (46 voix d’écart) contre le candidat LREM Christophe Itier, en juin 2017. On joue donc à domicile. Précisons que Jules Courmont n’a pas payé pour le « naming » de la salle. Ce biologiste lyonnais (1865-1917), très porté sur l’hygiénisme, rêvait d’une « ville moderne » assainie et salubre. Tout un programme.

L'AMBIANCE EN TRIBUNES

Un public sage et fourni. Près de 400 personnes, dont une centaine debout. Une belle affluence. Visiblement inattendue puisqu’il a fallu ressortir des sièges de la réserve. Ni hou-hou, ni sifflet quand Adrien Quatennens évoque Emmanuel Macron. Des applaudissements . . .

Plus que jamais, votre ville a besoin d'un média indépendant.

Abonnez-vous dès 5€ par mois

ou lisez nos derniers articles librement pendant 24h