À Lille, le directeur de la Maison de la photographie tente de régler ses comptes avec Xavier Bertrand en justice

Le directeur de la Maison de la photographie Olivier Spillebout a déposé un recours en référé devant le tribunal administratif de Lille pour bloquer l’attribution de 14 millions d’euros supplémentaires pour son concurrent, l’Institut pour la photographie, porté par le président des Hauts-de-France. Mediacités a assisté à l’audience.

L’audience a eu lieu au tribunal administratif de Lille le 8 novembre au matin. Photo : Brianne Cousin

Ce lundi 8 octobre au matin, l’avocate de la Maison de la photographie et la représentante juridique du Conseil régional des Hauts-de-France avaient rendez-vous devant la juge du tribunal administratif de Lille. En jeu, une enveloppe de plus de 14 millions d’euros votée par les élus régionaux le 5 octobre dernier pour réaliser des travaux à l’Institut pour la photographie. Bijou culturel voulu par le président de la Région Xavier Bertrand, la structure est implantée rue de Thionville, dans le Vieux-Lille, depuis 2019.

Ce montant est fortement contesté par Olivier Spillebout, président de la Maison de la photographie, établissement situé depuis plus de vingt ans dans le quartier populaire de Fives. Alors que l’Institut pour la photographie ouvrait ses portes, la Maison de la photo, elle, voyait ses subventions fondre comme neige au soleil et était contrainte de fermer les siennes. De quoi énerver Olivier Spillebout, très procédurier (voir aussi notre encadré « En coulisses » ci-après), qui a décidé de croiser le fer devant les tribunaux.

Notre survie dépend de vous

Un journalisme local indépendant, sans publicité, avec chaque semaine des enquêtes introuvables ailleurs : voilà ce que vous propose Mediacités. Aujourd’hui, plus de 5 300 abonnés soutiennent notre travail. Mais ce n’est pas suffisant : nous recherchons 2 000 abonnés d’ici la fin 2022 pour continuer à enquêter. En vous abonnant aujourd’hui, dès 3 euros par mois, vous pouvez faire la différence.
Je m’abonne

  • Accès aux 4 éditions de Mediacités (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse)
  • 100 % indépendant, avec 0 % de publicité
  • Résiliation facile à tout moment

Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 4 minutes

Par Brianne Cousin