Nucléaire : la métropole de Lyon aura son mot à dire sur la centrale du Bugey

Alors que deux communes et 38 000 habitants du Grand Lyon figurent désormais dans le périmètre de prévention des risques de la centrale nucléaire, la Métropole devrait enfin intégrer d’ici juin 2019 la commission d'information du Bugey. En jeu : des informations cruciales sur la seconde plus vieille centrale de France, connue pour ses dysfonctionnements répétés.

050810BUGEY_9268
Les quatre réacteurs en activité du Bugey ont été mis en service en 1978 et 1979. (Sur l’image : les quatre tours aéroréfrigérantes de deux des réacteurs) Photo : R.Quadrini/KR Images Presse

«Nous avons aux portes de Lyon une cocotte-minute nucléaire vétuste et dangereuse, où les incidents se multiplient. » Bruno Charles, vice-président (EELV) de la métropole de Lyon chargé du Développement durable, réclame depuis des mois l’intégration de la collectivité aux réunions de la commission d'information locale (CLI) du Bugey, l’instance chargée de délivrer à ses membres des bulletins de santé réguliers sur cette centrale vieillissante, située à Saint-Vulbas (Ain), à 35 kilomètres à l’est de Lyon. Pour l’instant en vain.               

Sur le papier, la Métropole est pourtant bien concernée par le risque nucléaire. Depuis une loi de 2016, les périmètres des plans particuliers d'intervention (PPI) entourant les centrales nucléaires sont passés de dix à vingt kilomètres. Celui du Bugey englobe 121 communes, contre 26 dans le plan précédent
Périmètre élargi 
Le nouveau PPI concerne 58 communes de l'Ain, 55 de l'Isère, huit du Rhône (Colombier . . .

Découvrez Mediacités gratuitement pendant 48h

A l’occasion de la journée de la presse indépendante, profitez de ce week-end portes ouvertes pour lire cet article et tous les autres :

  • Accédez aux 4 éditions de Mediacités gratuitement (Lille, Lyon, Nantes et Toulouse) pendant 48 heures
  • Découvrez un média 100% indépendant et sans aucune publicité

En renseignant votre adresse e-mail, vous acceptez nos conditions générales d’utilisation.
Mediacités s’engage à ne pas céder votre adresse e-mail à des tiers.


Publié le

Modifié le

Temps de lecture : 5 minutes

Par Elise Moreau